Fiers d'être des professionnels de la qualité de vie, de la tendresse

Un millier de professionnels de la gérontologie, du prendre soin s'étaient donnés rendez-vous les 8 et 9 novembre derniers pour le colloque humanitude . L'EHPAD les jardins de Matisse était présent durant ces 2 jours de colloque.

Cette année nous avons éclairé le lien entre la qualité de vie des personnes âgées et la qualité de vie au travail des professionnels. Aussi avons-nous donné la parole au Pr Novella sur les échelles de qualité de vie ainsi qu'aux experts de la médiation animale, à l'art pour prendre soin en passant par l'architecture chaleureuse avec Fanny Cérese, le management par la confiance et aussi l'alimentation des professionnels, avec humanitude Restauration.

Partout dans les établissements et services, l'enjeu est de prendre soin, d'accompagner en respectant nos valeurs républicaines, les droits de l'Homme qui seront célébrés ce 10 novembre, y compris dans les ESMSS a proposé le Professeur Emmanuel Hirsch Directeur de l'Espace éthique/IDF, de l'Espace national de réflexion éthique sur la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées.

Chacun veut trouver son "vrai nord", c'est-à-dire les quatre/cinq valeurs repères qui font sens à l'institution, comme le souligne Patrick de Coster, directeur du CH de Namur en Belgique. Les professionnels souhaitent que ces valeurs se déclinent dans les pratiques quotidiennes et que le management va outiller et soutenir de manière positive, comme le suggère le consultant-enseignant Vincent Chagué.

Le sens, l'attention sera posée sur des valeurs et des projets concrets, identifiés, qui vont contenter nos esprits toujours rattrapé par notre hamster intérieur, le pensouillard stresseur, mis en lumière avec brio par Dr Serge Marquis, du Québec.

Et le plaisir ?
Pourquoi rester dans la souffrance ? D'où vient-elle ? pourquoi ne s'atténue-t-elle pas malgré les aides techniques, les techniques de manutention ? Peut-on avoir plaisir au travail, plutôt tactile et manuel, du prendre soin ?
Et si l'on misait, si l'on professionnalisait la tendresse, ont suggéré les auteurs et instructeurs Humanitude, démontrant ses apports physiologiques positifs autant pour la personne aidée que pour le soignant des gestes tendres (regards, paroles, touchers d'Humanitude) face aux hormones générées par le stress (ACTH, Cortisol).

Et ces gestes, ces techniques chapeautés par une philosophie, peuvent se décliner ici et maintenant, dans les ESMSS. Comme le fait de tomber la tenue, soutient Pascal Champvert, directeur d'établissements et services et président de l'AD-PA.

Changer et être fier de son prendre soin : c'est le message des établissements labellisés Humanitude qu'ils ont souhaité faire passer à Mme la député Agnès Firmin Le Bodo, à Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des droits et Dominique Libault chargé de la consultation Grand Age et Handicap en vue d'une loi sur ces enjeux en 2019.

A noter, les félicitions adressées par Yves Gineste, fondateur de la philosophie humanitude aux jardins de matisse pour la qualité de leur accompagnement.

Annie de Vivie (agevillagepro.com) et Jean-Marc Venard

Revenir à la liste des actualités